La leishmaniose

Index

Comment se prémunir de cette maladie ?

Si vous vivez dans une région où la maladie sévit ou si vous devez y séjourner, il est important de garder votre chien enfermé dès le crépuscule. En effet, les moustiques qui transmettent la maladie (phlébotomes) sont actifs à la tombée de la nuit, surtout pendant la saison chaude. Cette précaution limite les risques de piqûres. La lutte contre les moustiques par des bombes ou des diffuseurs, ainsi que l'utilisation de moustiquaires permet également de les éviter.

Même si le risque de piqûre n'est pas totalement supprimé, nous vous conseillons d'utiliser le collier Scalibor ou des pipettes d'Advantix , produits efficaces contre les phlébotomes, pour les chiens qui vivent ou séjournent dans les régions à risque.

b_250_0_16777215_00_images_articles_chien_leishmaniose-carte-2010.jpg

Enfin un vaccin réduisant le risque de maladie est à présent disponible, il concerne les chiens de plus de 6 mois et peut se pratiquer suivant un protocole précis (un test de dépistage, 3 injections de primo vaccination suivies d'injections de rappels annuels : votre vétérinaire pourra vous expliquer les modalités précises et vous conseiller).


Conclusion

La leishmaniose reste une maladie répandue dans le Sud de la France. Elle se présente sous des formes très variées et pas forcément alarmantes au début.
Un diagnostic précoce et un bon suivi thérapeutique est nécessaire pour augmenter les chances de guérison. Bien que la prévention reste difficile dans les zones à risque en période d'activité des moustiques, ce moyen de lutte doit réellement être pris au sérieux, compte-tenu de la gravité que peut revêtir la maladie. Une protection efficace contre les vecteurs de la maladie, associée à une vaccination sont à envisager suivant le niveau de risque et les conseils du vétérinaire.

 


« Précédent Suivant