Wanimo Véto

Thu24042014

Derniers ajouts

La leishmaniose

Index de l'article

Le diagnostic de la leishmaniose

Le vétérinaire va suspecter la leishmaniose lors de la présence de plusieurs symptômes essentiels et à condition que le chien vive ou ait séjourné dans les régions à risque. Ce diagnostic est parfois difficile car les signes de la maladie sont très variés et parfois discrets. Plusieurs examens sanguins (sérologie, électrophorèse des protéines) permettent de confirmer le diagnostic. Dans certains cas complexes, des analyses de la peau (calques, biopsies), de moelle osseuse ou des ganglions permettent de mettre en évidence le parasite.

 

Le pronostic de la leishmaniose

Le pronostic est toujours réservé car le traitement est long, pas toujours bien supporté par le chien et pas toujours efficace. Le traitement permet de faire disparaître les symptômes mais ne détruit pas tous les parasites présents dans l'organisme du chien. Les rechutes sont donc possibles. Si le chien malade présente une atteinte rénale, le pronostic est mauvais car les lésions rénales sont irréversibles.

 

Le traitement de la leishmaniose

Il existe un traitement spécifique pour cette maladie qui est réalisé sous forme d'injections, associé à la prise de comprimés. La durée et la fréquence du traitement est variable d'un chien à l'autre. Il dure souvent très longtemps (12 mois minimum et parfois à vie). Ce traitement est parfois mal supporté par le chien et doit être interrompu.
Le chien doit être suivi régulièrement par le vétérinaire traitant car les récidives sont fréquentes.
La présence d'une atteinte rénale est de très mauvaise augure généralement, car les lésions rénales sont irréversibles.