Wanimo Véto

Fri25072014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chiens Santé Maladies infectieuses chez le chien La parvovirose canine

La parvovirose canine

Chien hospitalisé

La parvovirose est une maladie virale du chien et des autres canidés (loup, renard), très contagieuse et fréquemment mortelle. Elle est aussi appelée gastro-entérite hémorragique, facile alors de deviner quels en sont les symptômes !

Elle est due au parvovirus canin (CPV). C'est un tout petit virus très résistant dans le milieu extérieur ainsi qu'à de nombreux désinfectants. La contagion se fait donc principalement dans le milieu extérieur souillé par les selles de chiens malades.
Les animaux atteints sont surtout les chiots, les chiens adultes non vaccinés et les chiens en collectivité (élevage).

Symptômes

Chez les jeunes animaux, principales victimes de la maladie, les symptômes sont fulgurants : le chiot est atteint d'une diarrhée hémorragique d'odeur nauséabonde caractéristique. Des vomissements sont également possibles.
Le chien présente de la fièvre, est très abattu et se déshydrate très rapidement.
Le virus s'attaque également aux globules blancs du sang, ce qui entraîne une baisse des défenses de l'organisme et donc une sensibilité accrue aux autres infections notamment bactériennes.
Chez les chien adultes, les symptômes sont identiques mais en général moins marqués.


Diagnostic

Il se fait sur la base des symptômes et sur leur évolution fulgurante. S'il le souhaite, le vétérinaire peut confirmer son diagnostic par :

  • un test de dépistage sérologique possible par prise de sang sur les animaux non vaccinés.
  • un test directement effectué sur les selles qui permet de mettre en évidence le virus.

On peut aussi parfois observer une baisse des globules blancs du sang.

Traitement et évolution

Il nécessite toujours une hospitalisation avec des soins intensifs : mise sous perfusion, antibiotiques, anti-vomitifs, pansements digestifs.
La maladie est souvent rapidement mortelle chez les chiots, en deux à cinq jours. Les adultes développent rarement une forme grave, mais nécessitent toujours un traitement attentif.

 

Prévention

Il faut bien sûr éviter tout contact avec un animal malade.
Il existe un vaccin que l'on pratique dès la huitième semaine. Il consiste en deux injections à un mois d'intervalle. Le rappel se fait tous les ans ou tous les deux ans suivant le risque évalué.
Dans les élevages ou dans les zones à risque, on peut utiliser d'autres protocoles (vacciner plus tôt, dès l'âge de six semaines, et pratiquer trois injections).

Législation

La parvovirose canine est un des vices rédhibitoires chez le chien. C'est une des maladies soumises à des obligations légales de la part du vendeur, visant à protéger le client. Si un chiot est vendu malade ou porteur du virus, il doit être rendu et sera intégralement remboursé par le vendeur.
Il existe, pour chaque maladie, un délai de garantie spécifique, correspondant au temps de développement de la maladie. Au delà de ce délai, on ne peut pas prouver que le chien a attrapé la maladie chez le vendeur qui n'est alors plus responsable. Le remboursement n'est alors plus possible.
Un délai d'action en rédhibition de 30 jours permet de porter plainte auprès du vendeur si un certificat de suspicion a été fait par un vétérinaire dans le délai de garantie (5 jours pour la parvovirose), et si la maladie est diagnostiquée de façon définitive.
Le diagnostic doit donc être fait par un vétérinaire dans les cinq jours suivant l'acquisition. Vous pourrez alors,avec ce certificat, mettre en route votre action en rédhibition.

Conclusion

La parvovirose canine est une maladie très grave, très contagieuse et rapidement mortelle. Il est donc indispensable de vacciner les chiots dès leur plus jeune âge et de poursuivre cette vaccination toute la vie de l'animal.
En cas de diarrhée chez un chiot nouvellement arrivé, n'hésitez pas à consulter un vétérinaire.

 

Crédits photo : © Alvaro Pantoja