Wanimo Véto

Fri31102014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chats Santé Maladies infectieuses chez le chat La péritonite infectieuse féline (PIF)

La péritonite infectieuse féline (PIF)

La péritonite infectueuse du chat

Cette maladie virale atteint surtout les jeunes chats vivant en collectivité. Cette maladie très grave peut atteindre différents organes et donc se présenter sous des formes différentes. Il faut pourtant bien la reconnaître car c'est l'une des premières causes de mortalité chez les jeunes chats.

Symptômes de la péritonite infectieuse féline

La PIF peut présenter deux formes principales :

La forme humide avec formation d'épanchements liquidiens

Les cavités naturelles de l'organisme du chat se remplissent d'un liquide produit par ses propres cellules du système de défense immunitaire. Ce liquide qui peut remplir l'abdomen, le thorax, ou les deux organes est une gène dans leur fonctionnement :

  • une gène respiratoire si le liquide est présent dans le thorax
  • des problèmes digestifs si le liquide se situe dans l'abdomen

La forme sèche

Elle peut atteindre chaque organe, souvent d'ailleurs plusieurs en même temps. Il y a alors défaillance des organes atteints. Pour le foie on notera par exemple une jaunisse, des troubles digestifs.


Transmission du virus

La péritonite infectieuse féline se transmet par contact étroit entre chats. Les selles sont la première source d'infection. Une transmission in utero (de la mère au chaton) est possible mais pas encore prouvée.

Le chat peut également être infecté par le milieu dans lequel il vit (sol,vêtements,etc...). Les chats les plus souvent atteints sont jeunes et vivent en groupe.

La PIF ne se transmet que de félin à félin. Elle n'est pas transmissible à l'homme et aux autres animaux.

Prévention et traitement de la PIF

Il n'existe aucun vaccin disponible en France.

Il existe un test de dépistage du passage d'un virus de la famille des Coronavirus (virus de la PIF et virus d'autres affections bénignes). Ce test ne peut pas faire la différence entre ces virus.

Si votre chat est négatif, vous aurez l'assurance qu'il n'a jamais été en contact avec le virus de la PIF, ni aucun autre coronavirus.

Mais s'il est positif, vous ne pourrez pas être sûr qu'il soit porteur de la PIF, ni qu'il ait été atteint par une affection bénigne due à un virus de cette famille.

En ce qui concerne le traitement, l'utilisation à forte dose de corticoïdes est pratiquée. Le traitement n'est seulement que palliatif. La PIF est en effet mortelle chez 100% des chats malades.

 

Crédits photo : © Levent Konuk iStockPhoto