Wanimo Véto

Tue23122014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chiens Soin et hygiène Entretien peau et poils du chien La chute des poils chez le chien

La chute des poils chez le chien

Une chute modérée et irrégulière des poils est tout à fait normale

Votre chien perd ses poils de façon importante. Vos vêtements, sols, canapés, votre aspirateur et surtout vous-mêmes êtes à saturation ? Il peut s'agir d'une simple mue, mais également d'un problème de santé. Le type de perte de poils (localisée ou généralisée, laissant apparaître la peau à nu ou non) et les symptômes éventuellement associés sont autant d'éléments qui pourront orienter vers telle ou telle hypothèse.

Le poil est l'élément de base de la fourrure du chien. Il est composé d'une partie enfouie dans le derme (le follicule) qui correspond à la racine du poil et d'une partie visible (la tige) constituée d'une protéine dénommée kératine. Le poil est le reflet visible de l'état de santé de votre animal : un poil terne, sec et clairsemé est toujours le signe d'une anomalie (pour plus de renseignements consultez notre Fiche Le poil terne chez le chien)

Il faut savoir que les poils poussent puis meurent et tombent en permanence. Il est donc normal qu'un animal perde des poils.

Cependant, à certaines périodes de l'année, on a une augmentation de la quantité de poils perdus, ce sont les chutes saisonnières ou mues. Les mues ont lieu à l'automne (remplacement du poil d'été par un pelage d'hiver plus fourni) et au printemps (perte du poil d'hiver). Les mues sont plus importantes pour les animaux à pelage épais, dont la race est originaire de régions froides (Husky, Terre-Neuve) et ceux à poils longs.

Lors des mises-bas ou pendant la gestation, il est aussi fréquent d'avoir une augmentation de la quantité de poils perdus, ceci n'est pas inquiétant.

Toutefois, il existe de nombreuses maladies dont l'un des symptômes est une perte de poils, celle-ci pouvant être généralisée (on note alors une augmentation de la quantité de poils qui tombent et un pelage moins fourni), ou bien localisée à certaines zones de dépilations, consultez à ce sujet notre fiche les maladies à l'origine de chute de poils chez le chien

Le type de perte de poils est un élément important pour l'établissement d'un diagnostic.
Il faut faire attention à ne pas confondre une chute de poils « primitive », c'est à dire due à une atteinte directe sur le poil, d'une chute de poils « secondaire », qui serait la conséquence d'un léchage ou d'un grattage frénétique, d'où un poil arraché ou cassé. Dans ce second cas, c'est la cause des démangeaisons qu'il faut traiter.

 

Alimentation et perte de poils

L'alimentation contribue à la beauté du pelage. Une mauvaise alimentation est souvent à l'origine d'un poil terne et d'une mue importante.
Les protéines, les acides gras poly-insaturés et les vitamines (A et biotine) sont les éléments qui favorisent la bonne santé de la peau et du pelage. Dans des cas extrêmes (malnutrition), le manque de certains de ces éléments peut provoquer une perte massive des poils. Par ailleurs, une allergie alimentaire peut aussi être un facteur de la perte de poils : les allergies alimentaires se manifestent souvent, chez les carnivores domestiques, par des symptômes cutanés comme des dépilations, des démangeaisons et des plaques rouges.

L'élément essentiel pour que votre compagnon bénéficie d'un beau pelage est de lui fournir une alimentation complète et équilibrée. Découvrez la sélection d'aliments pour chiens à peau sensible dans la Boutique Wanimo.com.

 

Envisager aussi les allergies

Les allergies sont des phénomènes d'hypersensibilité à différents agents, appelés allergènes. Il existe différents allergènes chez le chien. On peut citer, parmi les plus fréquents : la salive de puces, les acariens des poussières de maison, les pollens. Ce sont des allergènes principalement inhalés (sauf les piqûres de puce), mais il existe également des allergies alimentaires ou des allergies de contact, plus rares. Notez que les allergies alimentaires sont également relativement fréquemment évoquées chez le chien.

Les symptômes des allergies sont principalement des démangeaisons fortes avec parfois apparition de plaques rouges. La perte de poils est en principe secondaire au grattage.

Pour en savoir plus sur le vaste sujet des allergies, consultez nos fiches Les allergies chez le chien et Allergie alimentaire du chien

 

Des causes plus sporadiques...

Les troubles du comportement

Chez des animaux stressés, hypersensibles ou très angoissés, on note parfois un comportement de léchage frénétique surtout au niveau des pattes avant et à la base de la queue. Ce léchage provoque alors une irritation de la peau et la chute des poils, ce qui laisse apparaître des plaques rouges suintantes qui peuvent alors s'infecter. Il convient dans ce cas de diagnostiquer puis de traiter ce trouble psychologique.

La chute de poils d'origine médicamenteuse

Certains traitements mal utilisés peuvent entre autre occasionner des pertes de poils comme lors de syndrome de Cushing iatrogène. Suivez toujours les conseils de votre vétérinaire pour l'utilisation des médicaments, ne les utilisez jamais de votre propre chef. Il faut savoir aussi que les traitements anti-cancéreux du chien peuvent provoquer, mais rarement, une perte totale des poils comme ce que l'on rencontre chez l'homme. Lors de ce type de traitement, la chute de poils est généralement augmentée mais l'animal ne devient pas « chauve ».

Les maladies rares

Certaines maladies très rares, souvent d'origine immunologique, entraînent des dépilations plus ou moins importantes. Leur diagnostic se fait par un prélèvement cutané et une analyse histologique (par un laboratoire spécialisé). Il existe également une dépilation des flancs récidivante, cyclique dont l'origine est inconnue. Elle survient par période, souvent en hiver, puis le poil repousse, parfois non recoloré. On la rencontre chez certaines races comme les Drahthaars, les Korthals, les Braques…


En conclusion

Une perte modérée et régulière des poils est tout à fait normale chez votre chien. Il faut cependant être attentif et savoir repérer toute augmentation importante dans la quantité de poils perdus, toute apparition de zone dépilée chez votre animal, accompagnée ou non de grattage et d'autres signes (augmentation de la soif, modifications comportementales, baisse d'activité). N'oubliez pas par ailleurs que pour les chiens, l'allergie aux piqûres de puces est l'allergie la plus fréquemment rencontrée. Pour plus de renseignements consultez notre fiche Les puces chez le chien

Découvrez notre sélection de compléments nutritionnels vétérinaires dans la boutique Wanimo.com.