Wanimo Véto

Tue02092014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chiens Education et Comportement Education du chien Comment bien éduquer mon chiot ?

Comment bien éduquer mon chiot ?

Le chiot doit respecter quelques règles

Tout le monde rêve d'un chien obéissant, gentil, affectueux que l'on peut emmener partout ! C'est possible, oui, mais après quelques apprentissages indispensables, la mise en place de règles simples et beaucoup de patience...

Pourquoi  éduquer son chiot ?

Vouloir faire plaisir à son chien avec des câlins, des friandises, en lui offrant une confortable place au sein du salon est un sentiment normal, surtout à l’accueil d’un petit chiot ! Toutefois, sachez qu’un chien doit savoir quelle est sa place dans votre famille.
Sans vouloir vous convertir à une autorité quasi-militaire, il est important, pour le bien-être de votre chien, qu’il puisse compter sur un maître rassurant, qui prend les décisions et ne laisse aucun flou dans la hiérarchie : le maître est le dominant, le chien est le dominé. Cela n’est pas péjoratif. Votre chien trouvera cette hiérarchie normale, comme dans toute meute de chien, si les règles sont claires et nettes.

Un cadre hiérarchique n’exclut pas, et au contraire, favorise une complicité importante entre le maître et son chien.

En effet, dans une meute de chien, les relations se basent sur des rapports de dominance. Si l’on fait le comparatif dans une famille, le couple dominant sera représenté par le père et la mère, viendront ensuite les enfants. Ceux qui ont moins de 16 ans environ ne rentrent pas dans le cadre hiérarchique. Le chien doit alors occuper la position la plus basse.


Les bases des relations de dominance chez les chiens

Chez les chiens, la hiérarchie dans un groupe s’établit autour de :

  • L'accès à la nourriture : le dominant mange en premier, les autres (dominés) le regardent manger, il mange lentement et en laisse un peu pour le reste de la meute.
  • Le lieu de repos est central ou en hauteur et permet de gérer les allées et venues des congénères.
  • L'accès au contact : ce sont les dominants qui gèrent les temps de contact avec les dominés. Ils initient les contacts et les stoppent quand bon leur semble en grognant puis en mordant (si le dominé ne s'écarte pas).
  • L'accès à la sexualité : Seul le dominant a le droit de s'accoupler en public, les dominés doivent le faire à la sauvette et en cachette du dominant.

 

Comment reproduire cela chez vous ?

Il suffit de quelques règles très peu contraignantes qui doivent devenir des habitudes de tous les jours pour tous les membres de la famille. Plus elles sont prises tôt, plus elles sont faciles à accepter aussi bien pour votre chien que pour vous !

  • Respectez des horaires de repas : il faut le faire manger après vous (ou alors une heure avant si cela ne vous est pas possible), en votre absence,  dans un lieu isolé et calme. La gamelle doit être retirée au bout de 20 minutes même si elle n'est pas terminée. En effet, un chiot qui chipote devant ses croquettes est souvent un chiot qui vous teste pour voir s'il peut adopter un comportement légèrement dominant. Si le chiot grogne lorsqu'on lui retire sa gamelle, il faut prendre une allure autoritaire (buste en avant, bras écartés, voix forte) et le gronder.

Attention : Les chiens dominés peuvent également grogner lorsqu'on approche de la gamelle, mais ils se retirent pour laisser la place au dominant très rapidement. Ce sont généralement des chiens qui mangent très vite et qui ne laissent pas de restes (de peur que le dominant arrive et qu'il les empêche de manger).

  • Offrez-lui un petit nid rien qu’à lui : le principal est qu’il ne puisse pas observer (et tenter de gérer) les allées et venues des membres de la famille. Ainsi, placez son panier dans un coin du salon ou de la cuisine. Evitez l’entrée, le couloir, les escaliers qui sont des lieux de passage. Ne le laissez pas monter sur votre lit, ni sur le canapé, les endroits en hauteur sont réservés aux dominants ! La chambre ? La nuit, si vous ne supportez pas qu’il soit seul au salon, vous pouvez accepter que votre chien dorme dans un coin de votre chambre mais pas sur le lit ! Cela est préférable au chien qui dort devant la porte de la chambre de ses maîtres. Il en contrôle alors les allées et venues ! Mais attention à l’hyper-attachement ! Pour plus de détails sur ce point, consultez notre Fiche Apprendre au chiot à rester seul.
  • Câlinez-le tant que VOUS voulez : c'est vous qui devez gérer et initier les contacts avec votre jeune chiot : vous devez choisir vous-mêmes les moments de jeux, de caresses et de câlins avec lui. S’il vient vous quémander un câlin, une caresse ou pour jouer, laissez-le patienter quelques minutes. Envoyez-le dans son panier s’il insiste ! Vous pourrez ensuite le rappeler quelques minutes plus tard pour répondre à sa demande. Il est vrai que ce n'est pas toujours facile et quelques écarts sont possibles : tout dépend aussi du caractère du chiot. Certains chiots auront en effet besoin d'une éducation moins ferme que d'autres. Il n'y a pas de règle absolue.

Si votre chiot mâle vous chevauche comme pour s'accoupler, il faut refuser ce comportement car la reproduction est réservée au chef de meute. Il faut, dans ce cas, lui dire un « non » ferme et l'envoyer se coucher dans son panier.

L'acquisition définitive de la hiérarchie se fait à la puberté : il est donc bénéfique de tout faire pour le mieux dès le départ. Mais les erreurs d'éducation ne sont pas irréversibles et plus on s'y prend tôt, plus les choses sont faciles à changer. En effet, un chien peut et doit comprendre par l'éducation que, dans une famille, les hommes sont les dominants et lui est le dominé.
En revanche, quand il s'agit de rapports avec les autres chiens, l'intervention de l'homme ne sert à rien. Il faut en effet que les chiens établissent leurs rapports dominant/dominé entre eux.

 

Crédits photo : © Eric Isselée iStockPhoto