Wanimo Véto

Thu17042014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chiens Santé Dermatologie du chien Les démangeaisons chez le chien

Les démangeaisons chez le chien

Les démangeaisons sont nombreuses chez le chien

Les démangeaisons (ou prurit) sont généralement mais improprement appelées eczéma. Il s'agit d'une des causes les plus fréquentes de consultations dans les cabinets vétérinaires. En se grattant, votre chien peut se provoquer des rougeurs, des pertes de poils, des petits boutons. Quelles en sont les causes et que faire pour stopper ces démangeaisons ?

Quelles peuvent être les causes des démangeaisons chez le chien ?

Les parasites

Les piqûres des puces sont la principale cause de démangeaisons chez le chien. Les puces sont difficiles à éliminer, parfois invisibles et surtout, une seule piqûre peut provoquer des démangeaisons importantes dues à une réaction allergique très importante.

D'autres parasites sont également responsables de démangeaisons : les aoûtats et les cheylétielles. Les produits anti-puces de dernière génération (Frontline par exemple) sont aussi efficaces contre ces parasites en application locale.

Les gales du corps peuvent aussi entraîner des démangeaisons, mais elles sont rares chez le chien.

Un parasitisme digestif important par des vers peut entraîner l'apparition d'un grattage intense. Il faut donc vermifuger très régulièrement votre chien (tous les six mois au minimum).

Les allergies

Il existe différents types d'allergies chez le chien.

La dermatite allergique aux piqûres de puces est la cause principale d'allergie chez le chien. Elle est appelée DAPP dans notre jargon. Cette allergie à la salive de puce entraîne des plaques rouges et des démangeaisons. Parfois, ces plaques peuvent s'infecter car le chien les gratte avec ses griffes qui peuvent être sales. Ce qui peut causer une infection cutanée assez longue à soigner. De plus, une seule piqûre suffit souvent à déclencher une crise de grattage frénétique et l'apparition de plaques.

L'atopie est une prédisposition à faire des allergies envers plusieurs allergènes (substance responsable de la mise en route des manifestations allergiques), généralement inhalés (acariens de poussière, pollens).

L'allergie alimentaire est due à des allergènes ingérés dans la ration.

L' allergie de contact, qui n'est pas vraiment une allergie mais une sensibilisation de la peau au contact de diverses substances (produits ménagers, certains pigments des gamelles en plastiques), doit également être évoquée.

Une pyodermite

Il s'agit d'une infection bactérienne de la peau qui peut avoir des origines variées : allergie, présence de parasites, irritation de la peau, problème hormonal ou être primitive.

Les troubles comportementaux

Parfois, certains chiens stressés ou hyper-sensibles ont des crises de démangeaisons frénétiques, qui peuvent aller jusqu'à l'automutilation.
Il convient alors de soigner le problème comportemental, mais aussi le problème de peau car le chien se gratte tant que ses lésions ne sont pas guéries.

 

Que faire si votre chien se gratte ?

En première intention

Tout d'abord, il convient de traiter, afin de se débarrasser pour longtemps des puces, régulièrement tous les animaux du domicile (chiens et chats) avec un produit antipuces adulticide, c'est-à-dire qui tue les puces adultes (Frontline en spray ou en pipettes par exemple).

De plus, pour se débarrasser complètement des puces, il faut également traiter l'environnement. Sachez que le Frontline Combo permet de traiter l'animal mais aussi l'environnement en empêchant les oeufs et larves d'éclore.
Afin d'effectuer ce traitement, il existe plusieurs types de produits : des sprays à pulvériser directement sur les endroits de prédilection de votre chien (fauteuil, panier) ou des bombes auto-diffusantes ; ces produits détruisent les œufs et les larves de puces.

Et si cela ne suffisait pas ?

Si les traitements anti-puces ne suffisent pas, il faut alors tenter de trouver l'origine des démangeaisons de votre chien.

Pour cela, une visite chez le vétérinaire s'impose. Ce dernier l'examinera attentivement et effectuera des examens complémentaires comme des raclages cutanés, un régime d'éviction ou encore des tests intradermiques afin de trouver l'origine des démangeaisons.

Puis, selon les résultats des examens complémentaires, le vétérinaire prescrira le traitement adapté.

 

Crédits photo : © Larysa Dodz iStockPhoto