Wanimo Véto

Sat19042014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Chiens Education et Comportement Comportement du chien Le syndrome Hs-Ha : Hypersensibilité-Hyperactivité chez le chien

Le syndrome Hs-Ha : Hypersensibilité-Hyperactivité chez le chien

chien Hs-Ha

En France, plus deux chiens abandonnés sur 3 le sont à cause de problèmes de comportement. Plus de la moitié d’entre eux seraient atteint du syndrome Hs-Ha.
Ce syndrome associe l’hypersensibilité à l’hyperactivité et peut être assimilé à l’hyperactivité chez l’enfant (TDHA : Trouble de Déficit de l’Attention et Hyperactivité).

 

Définition du syndrome Hs-Ha : quand et comment le suspecter ?

Le chien Hs-Ha est surexcité en permanence et ce depuis tout petit, il a toujours été comme ça. Il s’agit d’un chien « turbulent », « incontrôlable », « infatigable »…

Le chien Hs-Ha est hypersensible, c’est-à-dire qu’il réagit au moindre stimulus : un bruit de voiture dans la rue, une porte qui se ferme, une mouche qui passe, etc… Il ne peut pas se concentrer sur quelque chose, il est donc impossible de le dresser, de lui apprendre des ordres simples comme « pas bouger ».

Le chien Hs-Ha est obsessionnel, obsédé par la nourriture et/ou par le jeu, certains peuvent jouer des heures durant sans jamais s’arrêter/se fatiguer. Il peut aboyer pour un rien, souvent, longtemps.

Le chien Hs-Ha ne contrôle pas sa morsure, souvent en voulant jouer il va faire mal, il s’agit d’un déficit d’autocontrôles. Normalement un chiot à partir de 2 mois a acquis le contrôle de la morsure : c’est-à-dire que s’il mordille et que l’on pousse un cri, il s’arrête.

Il peut également avoir des comportements stéréotypés comme le tournis, le gobage de mouches imaginaires

Souvent le chien Hs-Ha vole des objets, détruit (il peut s’attaquer à des objets mais aussi aux murs, aux portes, etc…). Il peut aussi être malpropre, l’apprentissage de la propreté n’est pas acquis alors que le chien est adulte.

Dans les stades les plus avancés le chien Hs-Ha est polyphage (il mange beaucoup, se jette sur la nourriture, n’importe quelle nourriture) et dort très peu (moins de 8 heures sur 24 heures pour un adulte).

 

Origine du syndrome Hs-Ha : à quoi est-il dû ?

Le chien Hs-Ha a manqué de « maternage » à certains moments de son développement (dans les 8 premières semaines de vie), ceci peut arriver pour plusieurs raisons :

  • Chiot séparé de sa mère trop tôt : certains éleveurs séparent les petits de leur mère dès qu’ils n’ont plus besoin de téter, c’est-à-dire vers 5 semaines. La mère n’a donc pas le temps de leur apprendre à se contrôler et notamment le contrôle de la morsure…
  • La mère est incompétente dans son rôle « d’éducation » durant le deuxième mois : pas d’attachement à ses chiots, trop grande tolérance aux mordillements, trop jeune et cherchant plutôt à jouer avec eux ou au contraire trop âgée et fatiguée, trop agressive, etc…
  • Portée trop nombreuses (plus de 8 chiots) ou au contraire chiot unique.

Il ne semble pas y avoir de prédisposition de race, ni de sexe.

 

Conséquences et évolution du syndrome Hs-Ha : si on ne fait rien ?

Le chien Hs-Ha ne se calmera pas tout seul en laissant faire le temps. Au contraire ce trouble peut évoluer et s’aggraver :

  • Avec de l’anxiété, qui augmente l’hypovigilance et les risques d’agression (par peur, par irritation)
  • Avec un hyper attachement secondaire à cette anxiété, qui va entrainer/augmenter les dégâts en votre absence (destructions, malpropreté, aboiements…)
  • Avec une sociopathie : un chien Hs-Ha de grande taille, imposant, qui aboie beaucoup épuise son propriétaire, qui baisse les bras, lui cède beaucoup et lui donne ainsi des prérogatives de dominant. Un chien Hs-Ha dominant est dangereux, surtout avec des enfants.
    C’est dans des cas comme ça que les propriétaires se voient dans l’obligation de se séparer du chien…

 

Traitement et prise en charge du syndrome Hs-Ha : que faire ?

Le traitement est possible. Il faut bien évidemment traiter le chien avant qu’il ne soit trop tard, c’est-à-dire avant l’accident d’agression, avant que le propriétaire ne craque et veuille se séparer du chien à tout prix, avant l’abandon…

Il s’agit d’une thérapie comportementale longue (sur au moins plusieurs mois) prescrite par un vétérinaire comportementaliste qui prescrira en parallèle des médicaments pour aider le chien à se calmer.

Attention les médicaments seuls ne marcheront pas, c’est l’association du traitement médicamenteux et des exercices de la thérapie comportementale qui pourra fonctionner et améliorer les choses.

Il faut réapprendre au chien les autocontrôles, par exemple par la thérapie du jeu contrôlé avec des jeux de balle et le fait de devoir lâcher la balle avant d’aller la rechercher…

 

A ne surtout pas faire :

  • Le mordant : le chien Hs-Ha ne contrôle ni sa morsure, ni ses émotions, le dressage au mordant peut donc donner lieu à des morsures très graves.
  • Les jeux de traction : le chien Hs-Ha ne donne pas son jouet, il va donc tirer dessus tant que vous ne lâcherez pas, c’est une compétition pour lui et cela l’excitera encore plus…

 

Crédits photo : © Eric Isselée