Wanimo Véto

Thu21082014

Derniers ajouts

Back Vous êtes ici : Oiseaux Alimentation des oiseaux L'alimentation du Diamant Mandarin et du Diamant de Gould

L'alimentation du Diamant Mandarin et du Diamant de Gould

Diamant mandarin avec sa mangeoire de graines

Lui procurer une alimentation adaptée à ses besoins est un point incontournable pour préserver votre oiseau en bonne santé. Une bonne alimentation est en effet la première mesure de prévention vis-à-vis de bon nombre de maladies. L’aliment de votre Diamant doit couvrir ses besoins nutritionnels de base, majorés et/ou modifiés en période de croissance, reproduction, convalescence, etc…

 

Un apport adéquat en protéines, lipides, vitamines, minéraux et en eau est indispensable pour éviter les problèmes de croissance, de plumage, de reproduction, etc…

Il faut avant tout retenir que ces oiseaux de petite taille ont une température corporelle élevée (41-42°C) et que le vol nécessite une dépense énergétique importante. Voilà pourquoi les besoins énergétiques des oiseaux sont élevés proportionnellement à leur poids.

Soulignons toutefois que le vol des oiseaux détenus en captivité est bien plus limité que dans la nature, et il faut donc tenir compte de ce point dans le calcul des besoins nutritionnels de votre Diamant Mandarin ou votre Diamant de Gould. Il est rare que les oiseaux en captivité souffrent de carences énergétiques, c’est d’ailleurs plutôt bien souvent le contraire…

La quantité d’aliment ingéré est corrélée à la température extérieure. Plus cette dernière est élevée et moins la quantité d’alimentation ingérée par l’oiseau sera importante (et vice-versa).

Bien qu’essentiellement granivore, le Diamant de Gould consomme volontiers quelques insectes dans la nature.



Les nutriments indispensables aux diamant

Les glucides

Comme nous le disions plus haut, les petits oiseaux sont de grands consommateurs d’énergie. Les glucides sont la principale source énergétique chez les granivores. La cellulose n’étant pas digérée, ce sont les sucres simples et l’amidon qui sont les plus importants dans l’alimentation de votre oiseau.
Les graines riches en amidon sont les graminées comme l’alpiste et le millet par exemple.

Les lipides

Les lipides sont particulièrement importants car c’est eux qui permettent l’apport d’acides gras essentiels.
Alors qu’un excès de lipide dans l’alimentation de votre diamant sera responsable d’obésité, une carence provoquera principalement des retards de croissance et des défauts du plumage.

Soulignons que les lipides s’oxydent aisément, nuisant alors aux qualités nutritionnelles de l’aliment : c’est donc en partie à cause d’eux qu’il faudra conserver les aliments de vos oiseaux dans des conditions de stockage adéquates, c’est-à-dire principalement en zone tempérée, à l’abri de la lumière et de l’humidité.
Les graines riches en lipides sont entre autres les graines de colza, de navette et de niger.

Les protéines

Comme dans les autres espèces, les protéines sont indispensables. Ce sont elles qui apportent les acides aminés, et en particulier les acides aminés essentiels (qui ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme) : en particulier la méthionine et la lysine.

Les protéines végétales étant pauvres en acides aminés essentiels, on tentera de pallier à ce problème en diversifiant les graines données à l’oiseau. Certains jugent d’ailleurs indispensable d’apporter des protéines animales (ex : œuf) afin d’équilibrer la ration des diamants.

Une carence en protéines provoquera de l’amaigrissement, des malformations du bec et nuira à la qualité du plumage ainsi qu’au bon déroulement de la reproduction. En revanche, un excès de protéine prédisposera votre oiseau à la formation de cristaux d’urate, très dangereux.

Notez enfin que les besoins des jeunes oiseaux en croissance sont bien différents de ceux des adultes, si bien qu’ils devront recevoir une alimentation adaptée (pâtée d’élevage). De même, les besoins nutritionnels en protéines seront modifiés en période de mue et chez les animaux convalescents.

Les minéraux et oligo-éléments

Les minéraux, et en particulier le calcium et le phosphore, sont indispensables à la bonne constitution du squelette.
Les teneurs en calcium des graines sont faibles, alors que les teneurs en phosphore sont élevées, si bien que vos oiseaux exotiques sont exposés à un déséquilibre phospho-calcique si leur alimentation ne prend pas en compte cette particularité. Cela engendrera alors des problèmes de reproduction (malformation des coquilles, mauvais développement fœtal…) ainsi que des problèmes au cours de la croissance des jeunes.

Pour ce qui est des autres oligo-éléments (manganèse, fer, iode, zinc, etc…), les besoins des diamants mandarins et diamants de Gould sont généralement couverts par une alimentation adaptée de qualité.

Les vitamines

Chez les diamants de Gould et les diamants mandarins, les vitamines sont indispensables à une bonne santé, comme dans les autres espèces.

Les vitamines nécessaires à votre oiseau sont les vitamines A, D, E, K, B1, B2, B5, B6, B12, C, PP.

Si l’alimentation de votre diamant est suffisamment variée, elle devrait contenir toutes ces vitamines en quantité suffisante et il n’est donc en théorie pas nécessaire de le complémenter. Mais la diversification de l’alimentation et le contrôle de l’apport en vitamines étant délicat, une supplémentation peut s’avérer utile, particulièrement en période de reproduction et en période de mue.

Si vous optez pour un complément vitaminique, veillez à ne pas le conserver plus de 6 mois car ces vitamines s’oxydent aisément.

 

L’alimentation des diamants en pratique

Il semblerait qu’il soit important de diversifier l’alimentation des jeunes dès le sevrage, afin qu’ils ne soient ensuite pas réticents aux nouveaux aliments inconnus qu’on pourrait leur proposer.

La base de l’alimentation : un mélange de graines

Nous vous conseillons d’opter pour un mélange de graine où l’alpiste et le millet sont largement prioritaires.

Il faut éviter de donner du millet blanc en trop grande quantité, car cela favorise le risque d’indigestion.
De plus, les graines sombres (oléagineuses, dont le niger) ne doivent pas non plus être présentes en trop grande quantité (<5%) car elles sont très riche en lipides.  Elles se conservent donc mal et rancissent rapidement : elles sont donc susceptibles de rendre le mélange impropre à la consommation.

Vous pourrez ajouter à un mélange de graines adéquat du millet en grappe, à la fois nutritif et ludique pour votre oiseau.

Des produits frais distribués raisonnablement

De la verdure et des fruits (salade, épinard, fanes de radis, brocolis, carottes, pommes, bananes, figues), riches en vitamines et minéraux pourront également lui être proposés, mais en quantité limitée. Ces produits frais devront être propres, pas trop froids, et dénués de tout traitement.
Soulignons ici que tout aliment frais non consommé dans la demi-journée devra impérativement être retiré, afin de limiter les risques de contamination.

Les patées

La réalisation d’une « pâtée maison », suffisamment complète et équilibrée pour couvrir l’ensemble des besoins nutritionnels du diamant est une mission délicate, et demande surtout beaucoup de temps (elle doit être préparée quotidiennement afin d’être toujours fraîche au moment de sa distribution).
Des pâtées d’élevage industrielles existent, mais doivent être réservées aux périodes de reproduction, car elles sont très riches. Vous pouvez aussi en donner très exceptionnellement à vos oiseaux à titre de friandise. Attention une fois encore à ne pas laisser la pâtée à disposition trop longtemps pour éviter qu’elle ne s’altère.

Les compléments

Avec une alimentation bien diversifiée et complète, il n’est en théorie pas utile de proposer à votre diamant de Gould ou diamant mandarin des compléments alimentaires.
Il est toutefois souvent difficile de varier suffisamment l’alimentation, voilà pourquoi nous conseillons de proposer à vos oiseaux un complément vitaminique. Le choix du complément dépendra de l’état physiologique de vos oiseaux : en période de reproduction ainsi qu’en période de mue, des compléments spécifiquement conçus pour ces états seront préférés.

Le gravier

Il s’agit d’un aliment indispensable à l’oiseau. Une partie du gravier interviendra dans le gésier, pour broyer les aliments, et l’autre partie constituera un apport en minéraux, en particulier calcium et phosphore.

Le sable, l’os de seiche, les blocs minéraux ou les coquillages peuvent également constituer des apports en minéraux intéressants.

Et les insectes ?

Sachez que les diamants se nourrissent aussi de petits insectes (araignées, termites) à l’état naturel. Certains conseillent donc de leur proposer des larves et des insectes afin de diversifier leurs apports alimentaires, mais cela reste discuté.

L’eau

Bien que les besoins en eau des oiseaux soient faibles par rapport à d’autres espèces, il est fondamental que votre oiseau ait de l’eau propre et fraîche à disposition en permanence. L’eau trop chaude est à proscrire car elle favorisera la prolifération d’algues. L’été, l’eau de votre diamant devra donc être renouvelée très régulièrement.

En revanche, l’eau ne doit toutefois pas non plus être trop froide, sous peine de perturber le transit digestif de votre compagnon. L’hiver, il faudra donc veiller à la laisser atteindre la température ambiante de votre intérieur avant de la proposer à votre oiseau exotique.

Rappelons que les septicémies chez les oiseaux sont souvent la conséquence d’une eau contaminée. Dans l’optique d’éviter ce type de problème, vous veillerez à bien désinfecter votre récipient d’eau au moins une fois par semaine strict minimum.

En plus de l’eau apportée par son alimentation, un diamant pesant 15 à 20 grammes doit recevoir environ 1mL d’eau par jour.

 

En conclusion, il est conseillé de proposer à votre diamant mandarin ou à votre diamant de Gould une alimentation la plus variée possible, et ce dès son plus jeune âge. La qualité et la fraîcheur de l’alimentation sont incontournables pour préserver la santé de votre compagnon. L’alimentation de votre oiseau devra également être adaptée en période de reproduction, car ses besoins énergétiques sont alors bien différents.

 

NB : Certains préconisent enfin de laisser jeûner les oiseaux un jour par semaine afin d’éviter l’obésité et les problèmes de surcharge hépatique, liés à une alimentation trop riche comparativement à l’activité restreinte des oiseaux en captivité. Ajoutons ici que l’ajout de choline (deux fois par semaine en moyenne) à l’eau de boisson permet de prévenir des affections liées à la surcharge du foie : découvrez l'Océcholine dans la boutique wanimo.com.

Crédits photo : © Theodore Scott iStock Photo